Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Salafiyyah, c'est l'Islam Authentique

L'Islam authentique est fondé sur le Coran et la Sounnah selon la Compréhension des Pieux Prédécesseurs

Publié par Abou 'Othman sur
Publié dans : #Prédication, #Salafisme, #Tawhid, #Savant, #Pays, #Dirigeant, #Histoire, #Guerre

Il est devenu coutume chez les ennemis de l'Islam de cibler et d'attaquer de leur langue et de leur plume, quand ils ne peuvent pas le faire de leurs armes, les Musulmans, hommes et femmes, qui mettent l'Islam en application et le pratiquent d'une manière orthodoxe et sans falsification, partout sur la Terre.

Parmi ces cibles figure l'Arabie Saoudite, pays construit sur une croyance ('Aqidah) saine et sans égarement, fournissant un effort (Djihad) dans la prédication et l'appel à l'Islam et appliquant la Loi Islamique (Shari'ah).

Certes, tout n'y est pas parfait, car comme dans toute société humaine, ce pays est composé de gens qui possèdent des niveaux de foi différents les uns des autres et on peut y trouver le pieux, le pervers, le mécréant ou l'hypocrite. Cela dit, la norme de cette société, tant dans sa majorité que dans sa législation, reste l'Islam et c'est cela qui nous intéresse (surtout pour nous, Musulmans qui vivons dans les pays des mécréants...).

Parmi ces ennemis de l'Islam figurent les laïques, les croisés, les sionistes, les franc-maçonsles rafidites et d'autres idolâtres, parmi ceux qui adorent un Prophète, un Compagnon, un saint, une tombe ou tout autre chose en dehors d'Allah. Ce sont les mêmes qui sont derrière les attaques répétées envers la Salafiyyah, la taxant de wahhabisme ou l'assimilant au terrorisme par exemple...

Le Ministre saoudien des Affaires étrangères à propos de l'extrémisme en Occident : « Si cela se produit chez vous c'est de votre faute ! »

Cette fois-ci, ils répandent leur venin en prétendant que l'Arabie Saoudite est un pays moyenâgeux, irrespectueux des droits de l'Homme (mais fixés par qui ?), un pays qui opprime ses femmes et qui leur interdit l'accès à la science, à l'éducation, au soin...

Rappelons-leur que nous refusons leurs modèles et valeurs prétendument universelles, qu'ils n'ont pas à fixer pour nous, à nous imposer la limite entre le civilisé et le barbare, entre le moderne et et l'archaïque, entre le licite et l'illicite... Nous prenons nos lois (et donc les droits et devoirs de l'Homme) du Coran et de la Sounnah, selon la voie des Pieux Prédécesseurs, parmi lesquels figurent le noble Prophète d'Allah - Paix et bénédiction d'Allah sur lui, ainsi que d'illustres Compagnons. Qui sont, ceux d'en face, ces misérables, issus d'une loge satanique ou d'une autre secte, fornicateurs (quand ils ne sont pas violeurs !), drogués, escrocs, menteurs, lâches, vils et haïs de leur propre peuple, pour nous montrer la voie du progrès ?
 
Rappelons-leur que
 60% des étudiants universitaires saoudiens sont des femmes, que l'Arabie Saoudite possède l'un des programmes scolaires les plus larges au monde ainsi que la plus grande université réservée aux femmes, la Princess Nora University, avec plus de 50 000 étudiantes, près de 4 000 enseignantes-chercheuses...


D'un autre côté, certains égarés accusent l'Arabie Saoudite de trahison envers l'Islam et les Musulmans, de n'être qu'un état-valet à la solde des Américains et des sionistes... Ces ignorants font le takfir (taxer de mécréant) des dirigeants saoudiens, en suivant la voie de ceux qui ont exagéré avant eux parmi les takfiris et les kharidjites.


Malheureusement, de nombreux musulmans se font berner par ces mensonges et tombent dans le piège de ces parleurs ignares.

Voici, si Allah le veut, un article regroupant diverses réfutations et défenses sur le sujet.

L'Arabie Saoudite

L'Arabie Saoudite est un état islamique

Voici un extrait de la Constitution du Royaume d'Arabie Saoudite :


« Article 1 : Le Royaume d'Arabie Saoudite est un état souverain islamique et arabe. Sa religion est l'Islam. Sa constitution est le Livre d'Allah Le Tout-Puissant, le Saint Coran ainsi que la Sounnah du Prophète - Paix et bénédiction d'Allah sur lui. L'arabe est la langue du Royaume. La cité de Riyad est sa capitale. »

Ainsi, la loi d'Allah, la Shari'ah, est appliquée sur son sol, et pour tous sans exception.

Communiqué du ministère de l'Intérieur saoudien au sujet de l'application de la loi du talion sur le prince saoudien Tourki Ibn Sa'oud al-Kabir suite à un crime de sang dont il fut reconnu coupable

Ô toi qui fais le takfir des dirigeants saoudiens et des savants du Pays des Deux Lieux Saints !

Ne sais-tu pas que la plus grande partie des fonds qui ont financé le Djihad en Afghanistan contre les Soviétiques venait d'Arabie Saoudite ?

Ne sais-tu pas le nombre de mosquées financées par l'Arabie Saoudite en Occident et en Orient, en Europe, en Russie, en Afrique, en Asie...?

Ne sais-tu pas le nombre d'exemplaires du Coran imprimés et distribués par le Complexe du Roi Fahd ? Et le nombre de livres sur la 'Aqidah, que peut-être toi-même tu utilises ?! On estime qu'au cours des 20 dernières années, le gouvernement saoudien a dépensé près de 65 milliards d'euros dans la propagation de l'Islam dans le monde (mosquées, écoles, professeurs, livres...). L'imprimerie du Complexe du Roi Fahd produit jusqu'à 260 millions d'exemplaires du Coran en une année, en arabe ou les traductions de son sens dans une cinquantaine d'autres langues. Ils sont ensuite distribués dans le monde entier à un coût bien inférieur à leur prix de revient voire gratuitement.

C'est l'Arabie Saoudite qui soutient la prédication et l'implémentation de la Shari'ah dans les pays par le biais des financements de mosquées, de centres islamiques, l'envoi de savants, de prédicateurs, d'étudiants qu'elle a formés sur son sol, dans ses écoles. C'est l'Arabie Saoudite qui soutient Brunei, les Maldives et d'autres états dans leur volonté d'implémenter la Shari'ah en dépit de la haine et des menaces des mécréants. C'est l'Arabie Saoudite qui finance l'envoi de livres en diverses langues du Mexique jusqu'en Chine, dans les villes et les villages, pour que les habitants délaissent le polythéisme et les hérésies et adoptent l'Islam tel que l'ont adopté les Compagnons, qu'Allah les agrée.

C'est l'Arabie Saoudite qui travaille à l'union du Monde Islamique avec les autres pays musulmans, dans le but de contrer l'influence des états mécréants qui tentent de déstabiliser notre Communauté.

Par exemple, lors des tensions entre la Russie et la Turquie, le Moufti d'Arabie Saoudite a appelé les états musulmans et tous les Musulmans à soutenir la Turquie.

Le Moufti d'Arabie Saoudite appelle à soutenir la Turquie face à la Russie et à sa politique agressive anti-musulmane

Les Pays participants aux manœuvres de l'opération Tonnerre du Nord

Les Pays participants aux manœuvres de l'opération Tonnerre du Nord

L'union des pays musulmans autour de l'Islam, pour sa défense et son expansion

L'union des pays musulmans autour de l'Islam, pour sa défense et son expansion

Coopération entre le Maroc et l'Arabie Saoudite dans le domaine énergétique

 

Toutes ces actions ne font pas les unes des journaux que vous consultez, car les journalistes préfèrent parler d'une bombe qui a explosé dans un marché de Karachi ou de Baghdad, posée par un individu qui ignore les conditions et règles du Djihad, que de l'étudiant sri lankais qui retourne dans son village pour enseigner à sa communauté le Tawhid et les mettre en garde contre le Shirk. Ils préfèrent parler de la vidéo où l'on voit un humanitaire se faire égorger par un individu qui ne connaît même pas les piliers de la prière, que de la distribution de prospectus dans ce village guinéen sur la croyance authentique de l'Islam.

Penses-tu sincèrement que le gouvernement saoudien, tout en faisant cet effort de prédication, tout en faisant ce djihad, est un soutien, un suppôt des puissances impies ? Quelle serait la logique dans le fait d'inciter les gens à accomplir le Tawhid et à rejeter le Taghout, si dans le même temps, ils étaient des partisans du Taghout ?

L'histoire de six frères somaliens qui allaient être éxécutés

Sheykh Ibn Baz (m. 1420 H.) avait rédigé une lettre destinée au président français François Mitterrand (m. 1416 H.), qui ordonna la libération d'un prisonnier algérien...

Sheykh Ibn Baz (m. 1420 H.) avait rédigé une lettre destinée au président français François Mitterrand (m. 1416 H.), qui ordonna la libération d'un prisonnier algérien...

Lire : Quand François Mitterrand libérait un détenu algérien sur demande du Moufti Ibn Baz

Fais-tu le takfir des dirigeants et des savants qui défendent l'honneur du Prophète - Paix et la Bénédiction d'Allah sur lui - que les mécréants ont tenté de salir ?

Défense du Prophète (Paix et Bénédiction d'Allah sur lui) - Sheykh Rabi' al-Madkhali

Le « pacte du Quincy » : une légende urbaine

C’est sur le Quincy, un navire de guerre américain stationné en Égypte que le Président américain Franklin Roosevelt, de retour de Yalta, a rencontré le Roi saoudien 'Abd Al-'Aziz Ibn 'Abd Ar-Rahman, le 1er Rabi' al-Awwal 1364 (14 février 1945)

C’est sur le Quincy, un navire de guerre américain stationné en Égypte que le Président américain Franklin Roosevelt, de retour de Yalta, a rencontré le Roi saoudien 'Abd Al-'Aziz Ibn 'Abd Ar-Rahman, le 1er Rabi' al-Awwal 1364 (14 février 1945)

Le « pacte du Quincy » en 1364 H. (1945 G.) est une légende urbaine et beaucoup de mensonges ont été proférés à propos de cette entrevue entre le Roi saoudien et le Président américain. Mais de quoi ont-ils réellement parlé ?

« La première question abordée a été celle des Juifs de Palestine. Les deux chefs d’État sont plutôt d’accord en ce qui concerne les réfugiés juifs en Europe : on peut les réinstaller dans les pays de l’Axe qui les ont opprimés, ou en Pologne. Ibn Saoud marque que les Arabes sont prêts à mourir plutôt qu’à céder la Palestine. C’est alors que Roosevelt prend le seul engagement de la rencontre : le président souhaite assurer au roi qu’il ne fera rien pour aider les Juifs contre les Arabes et ne mènera aucune action hostile au peuple arabe ; son assurance concerne non les débats de la presse et du Congrès, qu’il ne peut contrôler, mais sa propre politique en tant que chef de l’exécutif du gouvernement des États-Unis. On évoque ensuite la Syrie et le Liban. Les États-Unis feront tout en revanche pour que la France tienne ses engagements en ce qui concerne l’indépendance de ces deux pays. Enfin, les deux hommes s’accordent sur la nécessité de développer l’agriculture. »

De quoi parlaient le président américain et le roi saoudien en février 1945 ?

Fais-tu le takfir des dirigeants qui se sont opposés à la création de l'Etat Sioniste sur les terres musulmanes et qui ont appelé à combattre sur le Sentir d'Allah en Palestine et dans le monde en général pour la défense de l'Islam et des Musulmans : ici ?

Lire :

Détails de la position de l’Arabie Saoudite envers la question palestinienne

Le boycott d’Israël détaillé dans un décret de l’Arabie Saoudite

Contestation de faux rapports sur des contacts présumés avec Israël

Régiment saoudien qui a participé à la guerre de 1367 H. (1948 G.) contre l'Etat Sioniste. Le jeune Royaume, alors âgé de moins de 50 ans, avait envoyé 1 200 hommes sur le front pour combattre les Juifs.

Régiment saoudien qui a participé à la guerre de 1367 H. (1948 G.) contre l'Etat Sioniste. Le jeune Royaume, alors âgé de moins de 50 ans, avait envoyé 1 200 hommes sur le front pour combattre les Juifs.

Carte montrant les mouvements des troupes saoudiennes durant la première guerre contre les Sionistes, en 1367 H. (1948 G.)

Carte montrant les mouvements des troupes saoudiennes durant la première guerre contre les Sionistes, en 1367 H. (1948 G.)

Discours du Roi Feysal Ibn 'Abd Al-'Aziz as-Sa'oud sur l'occupation juive de la Palestine et sur le réveil islamique. Il a dirigé l'Arabie Saoudite de 1384 à 1395 H. [1964-1975 G.].

« Pourrais-je demander à Sa Majesté, quelle série d'événements voudrait-il voir maintenant au Moyen-Orient ? » Et le roi Feysal d'Arabie Saoudite de répondre : « Avant toute chose, la disparition d'Israël ! »

Discours du Roi Feysal Ibn 'Abd Al-'Aziz as-Sa'oud

Discours du Roi 'Abd Allah Ibn 'Abd Al-'Aziz as-Sa'oud

Fais-tu le takfir des dirigeants qui ont soutenu les mouvements de libération des pays musulmans face à l'occupation des envahisseurs mécréants ?

Le Roi Sa'oud Ibn 'Abd Al-'Aziz, en pleine guerre de libération de l'Algérie, affiche son soutien à la résistance face à l'occupation française

Le Roi Sa'oud Ibn 'Abd Al-'Aziz, en pleine guerre de libération de l'Algérie, affiche son soutien à la résistance face à l'occupation française

En Safar 1382 H. (juillet 1962 G.), suite à la fin de l'occupation française, les Saoudiens se réjouissent et fêtent la libération de l'Algérie

En Safar 1382 H. (juillet 1962 G.), suite à la fin de l'occupation française, les Saoudiens se réjouissent et fêtent la libération de l'Algérie

Fais-tu le takfir des savants qui ont combattu sur le Sentier d'Allah en Afghanistan ?

Lire : Sheykh Djamil Our-Rahman al-Afghani

Le Sheykh Rabi' al-Madkhali a participé au Djihad afghan contre les Soviétiques

Fais-tu le takfir des dirigeants et des savants qui ont soutenu et appelé à défendre les Musulmans contre les agressions des mécréants en Bosnie, en Tchétchénie ?

Lire : Le rôle de l'Arabie Saoudite dans le Djihad bosniaque (article en anglais)


Lire : Le Djihad à notre époque selon les grands savants

Sheykh Mouqbil al-Wadi'i, grand savant salafi du Yémen sur le Djihad tchétchène

Fais-tu le takfir des savants qui ont appelé à défendre les Musulmans contre les agressions occidentales en Afghanistan ? Voici la déclaration de Sheykh Rabi' al-Madkhali, datant du 7 Ramadan 1422 (23 novembre 2001), au sujet de la situation en Afghanistan : ici (lien en anglais)

Fais-tu le takfir des savants qui appellent à préserver le sang des Musulmans, tout en rejetant les mécréances telles que la démocratie, les dictateurs impies, le socialisme... ?

Sheykh Rabi' al-Madkhali sur Bashar al-Asad et Mou'ammar al-Qadhdhafi

Fais-tu le takfir des dirigeants et des savants qui ont soutenu et appelé à aider les Musulmans de Syrie ?

Lire : Les savants saoudiens exhortent les Musulmans à s'unir pour mettre fin aux souffrances du peuple syrien et appellent les combattants en Syrie à l'union (article en arabe)

Sheykh Rabi' al-Madkhali appelle les Musulmans à aider les Syriens

Invocations de Sheykh Mohammed al-Madkhali pour nos frères et sœurs de Syrie

Comment aider nos frères et sœurs à Alep (Syrie) - Sheykh al-Fawzan

Fais-tu le tafkir des dirigeants et des savants qui appellent à stopper la persécution des Rohingya en Birmanie ?

Lire : L'Arabie Saoudite appelle la Birmanie à stopper la persécution des Musulmans Rohingya

Lire : L'Arabie Saoudite demande au gouvernement birman d'arrêter de discriminer les Rohingya

Fais-tu le takfir des dirigeants et des savants qui ont soutenu et appelé à défendre les Gens de la Sounnah contre les agressions des agents shiites de l'Iran safavide au Yémen : ici, ici et ici (audio : ici), ainsi qu'à Bahreïn et dans l'Ahwaz ?

La guerre du Yémen de A à Z par le ministre saoudien des Affaires étrangères

Sheykh Rabi' al-Madkhali exhorte les Sunnites du Yémen à combattre les Houthis pro-safavides dans leur pays

Sheykh 'Oubeyd al-Djabiri exhorte les Sunnites du Yémen à combattre les Houthis pro-safavides dans leur pays

L'opération « Tempête de Fermeté » menée par l'Arabie Saoudite, à laquelle se sont joints une dizaine de pays musulmans, se déroule au Yémen depuis Djoumada ath-Thani 1436 H. (mars 2015 G.) et vise à mettre la racaille houthie pro-safavide hors d'état de nuire

L'opération « Tempête de Fermeté » menée par l'Arabie Saoudite, à laquelle se sont joints une dizaine de pays musulmans, se déroule au Yémen depuis Djoumada ath-Thani 1436 H. (mars 2015 G.) et vise à mettre la racaille houthie pro-safavide hors d'état de nuire

Des Yéménites sunnites remerciant l'Arabie Saoudite et le Roi Salman pour le déclenchement de l'intervention musulmane au Yémen contre les Houthis

Des Yéménites sunnites remerciant l'Arabie Saoudite et le Roi Salman pour le déclenchement de l'intervention musulmane au Yémen contre les Houthis

Les Arabes de l'Ahwaz occupé par l'Iran saluent l'intervention de la coalition islamique menée par l'Arabie Saoudite pour libérer le Yémen

Les Arabes de l'Ahwaz occupé par l'Iran scandent « Les Ahwazis sont tes hommes, ô Salman [le Roi d'Arabie Saoudite ndlr] »

L'armée saoudienne envoyée en renfort au Bahreïn pour mater la révolte safavide

Une armée et une police qui prient...Une armée et une police qui prient...

Une armée et une police qui prient...

... qui élèvent la Parole d'Allah...

... et qui n'oublient pas leurs ennemis !

... et qui n'oublient pas leurs ennemis !

Une autre ambiguïté est souvent avancée au sujet de l'Iraq.


Pour rentrer dans les détails de la 1ère guerre du Golfe, il faut savoir que l'Iraq avait envahi le Koweït puis menacé l'Arabie Saoudite le 11 Mouharram 1411 (le 3 août 1990), ce qui explique l'avis du Sheykh Ibn Baz qui pensait que les soldats du régime baathiste allaient envahir l'Arabie Saoudite, comme ils l'avaient fait pour le Koweït. Il s'agissait donc de protéger les pays musulmans (Koweït puis Arabie Saoudite) d'une agression injuste de la part de l'Iraq.

« Accompagné d'une nuée d'experts du Pentagone, Dick Cheney, secrétaire américain à la Défense, arrive à Riyad pour y rencontrer le roi Fahd. L'armée américaine souhaite obtenir l'entière collaboration du royaume saoudien, mais surtout un accès aux pistes d'aviation et aux installations navales du royaume wahhabite [sic]. Pour cela, Cheney informe le roi d'Arabie de l'étendue des préparatifs militaires iraqiens. Les dirigeants saoudiens prennent conscience de la fragilité de leur pays face à la puissance militaire iraqienne, et donnent leur accord. Mais à une seule condition : les Américains ne doivent pas installer de bases militaires permanentes sur le territoire saoudien. En attendant, les Américains restent vagues sur leurs intentions. "Quand la nécessité se fera sentir, nous voulons avoir toutes les options disponibles", explique un haut responsable. »

Extrait de guerredugolfe.free.fr

Les menaces baathistes : ici.
Le baathisme : ici et ici.

Cependant, il est à noter que d'autres savants salafis, comme le Sheykh al-Albani, n'étaient pas du même avis concernant la demande d'aide aux USA. En effet, ils étaient contre et pensaient que cela n'était pas permis et entraînerait un plus grand mal.

Et la divergence sur ce point relève de l'idjtihad et des preuves sur lesquelles se sont basés les savants. Et cela constitue un empêchement relatif au verdict du takfir.

Demander de l'aide aux mécréants contre un mal (agression, terrorisme...) : ici et ici
Demander de l'aide aux mécréants pour secourir des Musulmans : ici

Ensuite, les exagérateurs du takfir, les shiites, les laïques et d'autres tentent de faire passer la fatwaa du Sheykh Ibn Baz pour une légalisation de l'alliance avec les USA en vue de faire triompher leur projet impie. Hors, dans les faits, il s'agissait de protéger le Koweït, l'Arabie Saoudite et les Musulmans de l'armée iraqienne et cela s'arrêtait là.

Si par le suite, les USA ont trahi et rusé contre les Saoudiens et contre les Musulmans en général, on ne peut pas mettre cela sur le compte des dirigeants saoudiens et encore moins sur celui des savants de l'Islam. Donc gardons-nous de critiquer et de dénigrer le Sheykh Ibn Baz. D'autant plus, qu'il a pour sa défense de nombreuses fatawa et des écrits clairs sur les méfaits venus d'Occident.

Comment l’Occident corrompt le Monde Musulman : ici
La Guerre Idéologique : ici
Les causes de la faiblesse des musulmans face à leurs ennemis et moyens d'y remédier : ici et ici

Quant à la deuxième guerre du Golfe, datant de 1424 H. (2003 G.), il est nécessaire et suffisant de rappeler que l'Arabie Saoudite s'est opposée à la présence américaine en Iraq : ici

L'Arabie Saoudite n'abrite plus de base américaine depuis 1424 H. (2003 G.) : ici

Les dons de l'Arabie Saoudite : ici et ici (lien en anglais)

Lire : Dons du Royaume

L'Arabie Saoudite
L'Arabie Saoudite
L'Arabie Saoudite

N'écoute donc pas les "prédic-acteurs" du net, qui passent leur temps à dénigrer les dirigeants et les savants saoudiens. Ces "prédic-acteurs" sont des menteurs, qui ne cherchent qu'à semer le chaos dans les pays musulmans pour mieux y répandre leur venin.

Il ne fait aucun doute, que les dirigeants saoudiens ont une meilleure croyance que ces "prédic-acteurs", qui appellent un jour à la démocratie et au vote, le lendemain aux manifestations et le surlendemain à la révolte...


Oui, ces dirigeants qu'ils critiquent sont des musulmans sunnites, qui prient, qui s'habillent selon les moeurs islamiques et non en costard-cravate et les signes de leur attachement à l'Islam sont nombreux !

Récitation du Roi Salman, qu'Allah le préserve et le renforce avec la Vérité

La Mosquée du Roi 'Abd Al-'Aziz de Marbella en Espagne a été fondée en 1401 H. (1981 G.). C'est la première mosquée érigée depuis la Chute de Grenade en 897 H. (1492 G.).  La Mosquée est un projet du Roi actuel d'Arabie Saoudite, Salman, qu'Allah le préserve et le renforce avec la Vérité.  Elle peut accueillir jusqu'à 800 croyants.  De nos jours, la Mosquée est bien plus qu'un lieu de culte, c'est aussi un Centre d'Études Islamiques. Elle dispose d'une importante bibliothèque contenant 30 000 volumes.

La Mosquée du Roi 'Abd Al-'Aziz de Marbella en Espagne a été fondée en 1401 H. (1981 G.). C'est la première mosquée érigée depuis la Chute de Grenade en 897 H. (1492 G.). La Mosquée est un projet du Roi actuel d'Arabie Saoudite, Salman, qu'Allah le préserve et le renforce avec la Vérité. Elle peut accueillir jusqu'à 800 croyants. De nos jours, la Mosquée est bien plus qu'un lieu de culte, c'est aussi un Centre d'Études Islamiques. Elle dispose d'une importante bibliothèque contenant 30 000 volumes.

Discours du Roi Salman sur l'Islam

Discours du Roi Salman sur la lutte contre la corrpution

Le Roi Salman utilise un siwak selon la Tradition Prophétique

Le Roi Salman utilise un siwak selon la Tradition Prophétique

Sheykh Tawsif Ar-Rahman, un savant pakistanais, adresse un message au Roi Salman

Mohammed Ibn Salman visite le savant Sheykh al-Fawzan chez lui, signe de la considération qui est due aux savants

Alors, mon frère, toi qui te revendiques de l'Islam, toi qui te revendiques des Gens de la Tradition Prophétique et du Consensus, ne tombe pas dans le piège de la propagande hérétique ou de celle des mécréants qui voudraient salir et dénigrer un pays qui maintient ferme la croyance de son peuple sur l'Islam et, qui plus est, répand à travers le monde, grâce à Allah, cette noble religion qu'est l'Islam.

Certains voudraient voir le chaos s'installer dans la Péninsule des Arabes. Qu'ils soient shiites, juifs, nazaréens ou laïques, ils rêveraient tous de voir le peuple saoudien apostasier en masse pour rejoindre leurs croyances abjectes, ils rêveraient tous de remplacer la double attestation de foi du drapeau saoudien par autre chose. Et pour cela, ils recherchent des marionnettes parmi les Musulmans afin que ces derniers fassent le travail à leur place. Ne sois donc pas une marionnette au service des mécréants et des hérétiques !

Personne ne dit que les dirigeants saoudiens sont parfaits, personne ne dit que la politique saoudienne est parfaite. Mais en ce qui concerne nos frères en Islam, il est de notre devoir de les conseiller, de patienter et d'invoquer Allah. Il est aussi de notre devoir de les préserver du mal des mains et des langues de leurs ennemis, mais aussi du mal de nos propres mains et de nos propres langues.


Protège le sang de tes frères ! Protège l'honneur de tes frères ! Protège les biens de tes frères ! Et invoque Allah afin qu'Il renforce avec la Vérité les dirigeants musulmans, qu'Il place autour d'eux des gens de bon conseil ! Car, c'est cela le véritable comportement du musulman envers le dirigeant musulman.

Le musulman ne cherche pas à créer le chaos dans le but de reconstruire neuf dessus, après que le sang et les larmes aient coulé. Non ! Ceci est plutôt la méthode des colonialistes, des nazis, des communistes et des autres impérialistes d'Occident.

Le musulman appelle à la réforme et reste ferme et patient dans son appel, plaçant sa confiance en Allah au sujet du fait que l'Islam triomphera certainement. Et ceci peu importe les complots et les projets des mécréants.

Suivez sur Twitter l'actualité en langue française concernant l'Arabie Saoudite !

 

Histoire récente de l'Arabie Saoudite :

 

Le premier État Saoudien :

De 1157 à 1233 H.
De 1157 à 1233 H.

De 1157 à 1233 H.

L'Imam Mohammed Ibn 'Abd Al-Wahhab, après avoir rencontré de l'hostilité envers son appel au retour à l'Islam des origines, trouve refuge dans le Nadjd, plus précisément dans la ville de Dir'iyyah, gouvernée alors par Mohammed Ibn Sa'oud. C'est l'une des rares régions à échapper au contrôle des Ottomans. Mohammed Ibn Sa'oud est favorable au discours du Sheykh et les deux hommes concluent un pacte ayant pour objectif d’instituer un état islamique où le souverain se doit d’appliquer la loi divine. L’alliance est scellée par le mariage entre le fils de Mohammed Ibn Sa'oud et la fille de Mohammed Ibn 'Abd Al-Wahhab.


Cet État islamique voit réellement le jour en 1157 (1744 G.) et est connu sous le nom d'émirat de Dir'iyyah.

Mohammed Ibn Sa'oud se lance ensuite à la conquête des villages voisins et en profite pour détruire les idoles, tout en diffusant le Tawhid. À sa mort en 1179 de l'Hégire (1765 G.), Mohammed Ibn Sa'oud contrôle la majeure partie du Nadjd, où la population est sortie de l’ignorance de l’association à Allah. Le fils de Mohammed Ibn Sa'oud, 'Abd Al-'Aziz, poursuit le Djihad. Riyad est conquise en l'an 1187 de l'Hégire (1773 G.). 

 

Mohammed Ibn 'Abd Al-Wahhab meurt en 1206 (1792 G.). En 1215 (1800 G.),  'Abd Al-'Aziz Ibn Mohammed Ibn Sa'oud se lance à la conquête de l'Iraq, avec notamment comme cible, la ville de Kerbala, où se trouve le tombeau de Houseyn Ibn ‘Ali Ibn Abou Talib - qu'Allah les agrée-, qui fait l'objet d'un culte par les shiites. Le dôme surplombant le tombeau est détruit. 'Abd Al-'Aziz Ibn Mohammed Ibn Sa'oud est assassiné en 1218 (1803 G.), alors qu'il dirige la prière médiane (al-'Asr), par un shiite originaire d'al-'Amarah en Iraq et son fils Sa'oud Ibn 'Abd Al-'Aziz lui succède à la tête du premier État saoudien.


Il réalise alors la  conquête de Taïf et poursuit avec Médine et La Mecque en 1219 (1803 G). Cependant, les villes saintes ne sont point saccagées, seuls les tombeaux des saints adorés par les polythéistes sont détruits.

Par la suite, il envoya plusieurs lettres aux autres dirigeants musulmans, dont le Sultan du Maroc en 1226 (1811 G.), qui répondit favorablement à son appel.


Surpris par la conquête du Hedjaz par la famille Sa'oud, le Sultan Ottoman Mahmoud II ordonne à son vassal Mohammed 'Ali, pasha d’Égypte, de reconquérir La Mecque et Médine. La guerre éclate et en 1233 (1818 G.), après deux ans de combat, l’armée de Mohammed 'Ali repousse celle de 'Abd Allah Ibn Sa'oud Ibn 'Abd Al-'Aziz (qui a succédé à son père Sa'oud Ibn 'Abd Al-'Aziz entre temps) dans le Nadjd. Diri'yyah, la ville natale de la famille Sa'oud, est prise et rasée par l’armée de Mohammed 'Ali. 'Abd Allah Ibn Sa'oud Ibn 'Abd Al-'Aziz est capturé puis envoyé à Constantinople où il sera décapité sur l'ordre du Sultan Mahmoud II.

L'Imam Mohammed Ibn 'Abd Al-Wahhab s'est-il insurgé contre l'Empire Ottoman ?

L'Empire Ottoman à l'époque du premier Etat Saoudien

L'Empire Ottoman à l'époque du premier Etat Saoudien

Uniforme et équipement d'un soldat saoudien à l'époque du premier Etat Saoudien. Il est composé d'un couvre-chef, d'un fusil de fabrication locale, d'une ceinture de combat pour la poudre et le plomb.

Uniforme et équipement d'un soldat saoudien à l'époque du premier Etat Saoudien. Il est composé d'un couvre-chef, d'un fusil de fabrication locale, d'une ceinture de combat pour la poudre et le plomb.

Le deuxième État Saoudien :

De 1240 à 1308 H.
De 1240 à 1308 H.

De 1240 à 1308 H.

Le premier État Saoudien étant réduit à néant, l’armée de Mohammed ‘Ali quitte le Nadjd et se replie dans le Hedjaz. Le seul membre de la famille Sa'oud à avoir échappé au massacre fût Tourki Ibn 'Abd Allah Ibn Mohammed Ibn Sa'oud (le fils de Mohammed Ibn Sa'oud et le frère de 'Abd Al-'Aziz Ibn Mohammed), un des cousins de ‘Abd Allah Ibn Sa'oud Ibn 'Abd Al-'Aziz. Tourki Ibn 'Abd Allah décide de reconquérir le Nadjd. Il en chasse les Turcs et les Égyptiens et reprend Dir'iyyah et Riyad en 1240 H. (1824 G.), qui deviendra son nouveau fief. Le reste du Nadjd lui fera allégeance quelques années plus tard. Il étend sa domination sur l'Ahsa (ou Hasa), région bordant le Golfe des Arabes et conclut une alliance, au nord, avec 'Abd Allah Ibn Rashid, qui domine le Djabal Shammar.

Tourki Ibn 'Abd Allah Ibn Mohammed Ibn Sa'oud est assassiné en 1249 H. (1834 G.) et son fils Feysal lui succède. Ce dernier devra faire face à des luttes au sein de la famille Sao'ud. Ces luttes sont entretenues par les Égyptiens qui réussirent à mettre au pouvoir, de 1254 à 1257 H. (1838 à 1841 G.), un membre de la famille Sa'oud à la place de Feysal Ibn Tourki. Ce dernier reprendra le pouvoir en 1259 H. (1843 G.) et le conservera jusqu’à sa mort en 1282 H. (1865 G.). Le deuxième État Saoudien comprend le Nadjd et la région d'Ahsa.

Les Ottomans ne tardent pas à prendre le contrôle de l'Ahsa et Mohammed Ibn 'Abd Allah Ibn Rashid, qui avait conclu une alliance avec Tourki Ibn 'Abd Allah, prendra le contrôle du Nadjd en 1308 H. (1891 G.). 'Abd Ar-Rahman Ibn Feysal prend la fuite et trouve refuge au Koweït.

Le troisième État Saoudien :

De 1319 H. à nos jours
De 1319 H. à nos jours

De 1319 H. à nos jours

Au milieu de l'annéé 1319 (octobre 1901 G.), le fils de 'Abd Ar-Rahman Ibn Feysal'Abd Al-'Aziz, âgé d'une vingtaine d'années, quitte le Koweït avec une quarantaine d’hommes et fait la conquête surprise de la forteresse de Masmak (Qasr al-Masmak) à Riyad, la nuit du 6 Shawwal 1319 (15 au 16 janvier 1902 G.). Riyad est alors gouvernée par la dynastie des Rashidis qui avaient trahi le pacte conclu avec les Sa'oud plusieurs années auparavant.

Les Saoudiens tentent de récupérer la ville de Dilam 
au sud de Riyad, lors de la bataille de Dilam en 1320 H. (1903 G.), qu'ils remportent par la grâce d'Allah.


En 1322 H. (1904 G.), 'Abd Al-'Aziz Ibn 'Abd Ar-Rahman contrôle tout le centre du Nadjd et se lance dans la conquête du nord du Nadjd : le Qasim. Pour cela, il se lancent dans plusieurs batailles qui se soldent toutes par une victoire, par la grâce d'Allah :

  • la bataille de Bekeriyah, le 1er Rabi' outh-Thani 1322 H. (15 juin 1904 G.)
  • la bataille de Shinanah, le 18 Radjab 1322 H. (29 septembre 1904 G.)
  • la bataille de Rawdah Mouhanna, le 16 Safar 1324 H. (12 avril 1906 G.)


 En 1324 H. (1906 G.), il a achevé l’unification du Nadjd.

Vers 1328 H. (1910 G.), 'Abd Al-'Aziz Ibn 'Abd Ar-Rahman rassemble ses hommes sous l'appellation d’Ikhwan et profite de la faiblesse de l’Empire Ottoman pour attaquer la région de l'Ahsa en 1331 H. (1913 G.). Les Ottomans lui accordent alors le titre de gouverneur ("wali") du Nadjd. Lors de la Première Guerre mondiale, ‘Abdel ‘Aziz Ibn ‘Abd Ar-Rahman conclut un pacte de coopération avec les Britanniques. En 1339 H. (1920 G.), le fils de 'Abd Al-'Aziz Ibn 'Abd Ar-Rahman, Feysal, dirige un groupe d’hommes qui s’emparent d’Abha et une partie de l’Asir. En 1340 H. (1921 G.), il prend possession du Djabal Shammar, ce qui marque la fin de la dynastie des Rashidis. 'Abd Al-'Aziz Ibn 'Abd Ar-Rahman prend alors le titre de sultan du Nadjd.

En Radjab 1342 H. (mars 1924 G.), à la suite de l’abolition du Califat par Moustafa Kemal, le Shérif Houseyn s’auto-proclame Calife. En Safar 1343 H. (septembre 1924 G.), 'Abd Al-‘Aziz Ibn 'Abd Ar-Rahman envoie 3 000 hommes à Taïf, puis prend La Mecque le mois suivant, c'est-à-dire le 10 Rabi' al-Awwal 1343 H. (13 octobre 1924 G.).

 

En  1352 H. (mars 1934 G.), Feysal Ibn 'Abd Al-'Aziz est envoyé par son père pour conquérir le Yémen mais la réaction des Britanniques et des difficultés dans les montagnes l’amènent à conclure la paix. Ce traité, connu sous le nom de Traité de Taïf, consacre la perte de l’Asir, de Djizan et de Nadjran à l’Arabie Saoudite.

En haut, photo du Cimetière d'al-Baqi' à Médine vers 1320 H. (~1900 G.). On y aperçoit des mausolées et des cages érigés sur les tombes. En bas, photo de l'actuel cimetière, purifié des constructions interdites.
En haut, photo du Cimetière d'al-Baqi' à Médine vers 1320 H. (~1900 G.). On y aperçoit des mausolées et des cages érigés sur les tombes. En bas, photo de l'actuel cimetière, purifié des constructions interdites.

En haut, photo du Cimetière d'al-Baqi' à Médine vers 1320 H. (~1900 G.). On y aperçoit des mausolées et des cages érigés sur les tombes. En bas, photo de l'actuel cimetière, purifié des constructions interdites.

Le Roi 'Abd Al-'Aziz sur le toit du Qasr al-Masmak

Le Roi 'Abd Al-'Aziz sur le toit du Qasr al-Masmak

Riyad dans les années 1370 H. (~1950 G.)

Riyad dans les années 1370 H. (~1950 G.)

Un marché dans les rues de Riyad, dans les années 1380 H. (~1960 G.)

Un marché dans les rues de Riyad, dans les années 1380 H. (~1960 G.)

Qasr al-Masmak, à Riyad de nos jours.
Qasr al-Masmak, à Riyad de nos jours.
Qasr al-Masmak, à Riyad de nos jours.
Qasr al-Masmak, à Riyad de nos jours.
Qasr al-Masmak, à Riyad de nos jours.

Qasr al-Masmak, à Riyad de nos jours.

Arbre généalogique réduit de la Maison d'Al Sa'oud

Arbre généalogique réduit de la Maison d'Al Sa'oud

Sources :

Correction de l'erreur historique sur le Wahhabisme

Saudi Special Forces

www.arabie-saoudite.net

Résumé du Commentaire du Livre de l'Unicité "le Comble des Souhaits", Commentaire du Sheykh Salih ash-Sheykh et résumé de Mohammed al-Qahtani

Sheykh Mohammed Ibn ‘Abd Al-Wahhab, ses croyances, sa réforme et les témoignages des savants en sa faveur de Ahmed Ibn Hadjar Abou Tami, annoté par le Sheykh 'Abd Al-'Aziz Ibn Baz

À propos

La Salafiyyah, c'est l'Islam Authentique

“Blog salafi traitant de sujets en lien avec la Religion, l'Histoire et les relations internationales.”

Rédigé par Abou 'Othman

Articles récents

Hébergé par Overblog

Tweets de @LaSalafiyyah
Tweets de @Tarikh_Islam_Fr